2024 : un avenir prometteur pour les propriétaires avec le doublement du déficit foncier ? Découvrez comment en profiter

Envisagez-vous des travaux de rénovation énergétique sur votre bien immobilier ?
2024 : un avenir prometteur pour les propriétaires avec le doublement du déficit foncier ? Découvrez comment en profiter
2024 : un avenir prometteur pour les propriétaires avec le doublement du déficit foncier ? Découvrez comment en profiter

Le doublement du déficit foncier : un levier fiscal pour 2024

Si oui, alors il y a de bonnes nouvelles pour vous à l’horizon 2024. Une mesure fiscale prometteuse est sur le point de voir le jour : le doublement du déficit foncier. Que signifie cela pour vous ?

En termes simples, cette mesure vous permet de déduire de votre revenu global une somme plus importante si vous effectuez des travaux de rénovation énergétique. Pour être précis, le montant imputable passera de 10 700 € à 21 400 € pour les revenus de 2023, 2024 et 2025. C’est une augmentation significative qui mérite votre attention.

Les conditions pour bénéficier du doublement du plafond d’imputation

Pour profiter de cette mesure, certaines conditions doivent être remplies. Premièrement, les dépenses de rénovation énergétique doivent être issues d’un devis accepté à partir du 5 novembre 2022. De plus, les paiements pour ces travaux doivent être effectués entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2025.

Mais ce n’est pas tout. Pour prouver que votre bien est passé d’une classe énergétique énergivore (E, F ou G) à une classe énergétique A, B, C ou D, vous devez effectuer deux diagnostics de performance énergétique (DPE). Le premier doit être réalisé entre le 1er janvier 2023 et avant les travaux. Le deuxième doit être effectué après les travaux et au plus tard le 31 décembre 2025.

Les implications de cette mesure

Le doublement du déficit foncier est une mesure qui peut potentiellement changer la donne pour de nombreux propriétaires. Non seulement elle encourage les travaux de rénovation énergétique, mais elle offre également de sérieuses incitations fiscales. C’est une opportunité que vous ne voulez pas manquer.

Cependant, il est essentiel de bien comprendre les conditions pour en bénéficier. Assurez-vous de respecter les critères énoncés, notamment en ce qui concerne les diagnostics de performance énergétique et les dates limites pour les travaux et les paiements.

En voici un récapitulatif :

  • Le montant imputable sur le revenu global passera de 10 700 € à 21 400 € pour les revenus de 2023, 2024 et 2025
  • Les dépenses de rénovation énergétique doivent provenir d’un devis accepté à partir du 5 novembre 2022
  • Les paiements pour ces travaux doivent être effectués entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2025
  • Deux diagnostics de performance énergétique sont nécessaires pour prouver le changement de classe énergétique

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest