LMNP : quelles sont les charges déductibles ?

media-deductibles-quelles-charges-sont-lmnp

Investir en location meublée non professionnelle (LMNP) séduit par ses différents avantages. Parmi ceux-ci, les bénéfices fiscaux occupent une place particulière. Grâce à ce statut, les investisseurs peuvent profiter des revenus locatifs tout en bénéficiant de réductions d’impôts importantes. Selon le régime choisi, vous pouvez bénéficier d’un abattement fiscal et/ou amortir votre bien. Vous voulez en savoir plus sur les avantages de la LMNP ? Quelles sont les charges déductibles sous ce statut ? Voici les informations dont vous aurez besoin.

LMNP : les frais de gestion et d’entretien, des déductions essentielles

Les charges déductibles en LMNP recouvrent toutes les dépenses engendrées par l’exploitation de la location meublée. Elles incluent ainsi les frais de gestion, l’entretien et la maintenance. Ces déductions ne semblent pas considérables au premier coup d’œil. Néanmoins, en faisant le calcul, on se rend compte qu’il s’agit de déductions qui font toute la différence.

Pour faciliter l’opération, vous pouvez vous servir d’un simulateur d’impôts d’une LMNP et connaître rapidement les déductions fiscales dont vous pouvez bénéficier. Vous n’avez qu’à vous rendre sur un site spécialisé dans l’investissement en location meublée non professionnelle et indiquer les informations demandées.

charges déductibles LMNP location meublée non professionnelle biens immobiliers

Les intérêts d’emprunt et les assurances de votre LMNP

Concernant le régime fiscal réel, toutes les charges seront déduites de vos revenus locatifs. Ces dernières comprennent également celles relatives aux intérêts d’emprunt et aux assurances. En effet, ils font partie des charges que vous devez supporter en raison de votre activité locative. Concrètement, cela comprend :

  • les intérêts d’emprunt,
  • les frais de dossier,
  • la constitution des garanties,
  • la prime d’assurance.

Il s’agit d’une déduction qui fait la différence pour les investisseurs qui ont dû faire un emprunt bancaire pour l’achat de leur bien immobilier.

L’impact fiscal des amortissements et des travaux

Dans le cadre du régime réel, vous avez la possibilité d’amortir la valeur du bien immobilier sur une période déterminée. L’amortissement des meubles et des équipements est par ailleurs possible dans une LMNP.

Pour rappel, il s’agit d’une déduction fiscale qui permet de prendre en compte la dépréciation du bien et des meubles avec le temps. Les investisseurs en LMNP peuvent bénéficier d’un amortissement sur une durée de 20 à 30 ans. En ce qui concerne le mobilier et les équipements, ils peuvent être amortis sur une période de 5 à 10 ans.

Dans tous les cas, l’amortissement permet de déduire une partie du prix d’achat chaque année. Néanmoins, il s’agit d’une charge comptable qui doit être calculée en suivant des règles précises. En effet, la déduction est uniquement faite quand elle est avérée et constatée.

En ce qui concerne les travaux, l’amortissement n’a pas d’impact sur la valeur comptable du bien. Il impacte exclusivement le chiffrage de la plus-value. C’est la valeur d’achat du bien qui sera considérée dans le calcul de la plus-value.

En cas de revente d’un bien en LMNP, l’amortissement et la plus-value ne se compensent pas. Dans le cas où le bien a été déclaré sous le régime réel et qu’une réduction des amortissements comptables a eu lieu, cela n’aura aucun impact sur les impôts dus sur la plus-value ou sur le montant de la vente.

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest