Mettez votre espace inutilisé au travail : Louez une partie de votre résidence principale pendant les JO à Paris

Vous possédez une propriété à Paris et vous envisagez de louer une partie de celle-ci lors des prochains Jeux olympiques ?
Mettez votre espace inutilisé au travail : Louez une partie de votre résidence principale pendant les JO à Paris
Mettez votre espace inutilisé au travail : Louez une partie de votre résidence principale pendant les JO à Paris

La location de pièce(s) pour les JO à Paris

C’est une excellente idée pour tirer le meilleur parti de votre espace inutilisé.

La location d’une pièce de votre résidence principale à des personnes qui n’y établissent pas leur domicile de façon permanente peut vous offrir un revenu supplémentaire. Mais vous vous demandez peut-être comment cela pourrait affecter votre situation fiscale.

Exonération fiscale et location de pièce(s)

La bonne nouvelle est que les revenus que vous gagnerez en louant une partie de votre résidence principale seront exemptés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Cela signifie que vous pourrez garder tous les bénéfices pour vous.

Il y a toutefois certaines conditions à respecter pour bénéficier de cette exonération. Par exemple, la location doit être habituelle et réalisée pour une durée déterminée, comme une journée, une semaine ou un mois.

Les limites de l’exonération fiscale

Il est également important de noter que l’exonération fiscale ne s’applique que si les recettes brutes annuelles (loyers et éventuellement prestations annexes comme le petit-déjeuner, le téléphone, etc.) ne dépassent pas 760 € TTC. Si vos revenus dépassent ce montant, vous basculez dans le régime de la location saisonnière.

Dans ce cas, la fiscalité de vos loyers dépendra de l’option que vous choisirez : micro-BIC ou réel. Chaque option a ses propres avantages et inconvénients, il est donc préférable de consulter un spécialiste pour déterminer laquelle est la plus adaptée à votre situation.

Voici un résumé des conditions à respecter pour bénéficier de l’exonération fiscale :

  • La location doit être habituelle
  • La location doit être réalisée pour une durée déterminée (une journée, une semaine, un mois…)
  • Les recettes brutes annuelles ne doivent pas dépasser 760 € TTC

La location de pièce(s) de votre résidence principale pendant les JO à Paris peut être une excellente opportunité. Avec une bonne planification et une bonne compréhension des implications fiscales, vous pouvez en tirer un revenu supplémentaire tout en offrant un hébergement confortable à ceux qui viennent profiter des jeux.

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest